Plan communal de sauvegarde (PCS)

A l’image de ce qui a été réalisé à Atur et à Saint Laurent sur Manoire, la commune déléguée de Boulazac a élaboré son plan communal de sauvegarde (PCS). Il s’agit d’un dispositif organisant la réponse communale en cas de survenance d’un risque majeur, naturel ou technologique, événement nécessitant l’éventuelle évacuation de la population sinistrée.

Le Code Général des Collectivités Territoriales attribue au maire des responsabilités importantes, en matière de police et d’organisation des secours. La loi relative à l’organisation de la sécurité civile précise que « le maire est responsable des opérations de secours en tant que Directeur des Opérations de Secours (D.O.S.), lorsque le sinistre ne dépasse pas le territoire de la commune et ne fait pas l’objet du déclenchement du plan d’urgence » .

Le PCS est un document dont la vocation est de constituer un outil opérationnel d’aide à la décision du maire pour la protection et la gestion des personnes sinistrées. Il doit permettre d’apporter des réponses concrètes aux problèmes rencontrés dans l’urgence et intervenir en soutien des différents services de secours appelés sur un sinistre. L’élaboration en cours de ce dispositif à Boulazac se déroule en plusieurs étapes.

En amont, ce plan prévoit les modalités de pré-alerte et l’information de la population sur les risques auxquels est exposé le territoire de la commune (par le biais du DICRIM – Document d’information communal sur les risques majeurs).

Il prend la forme d’une sorte d’inventaire communal répertoriant des éléments de prévision et de gestion des crises :

  • Moyens d’évaluation des risques en période de crise
  • Alerte et information de la population
  • Mise en œuvre des moyens de protection de la population, voire l’évacuation des zones à risques en prévoyant l’accueil, l’assistance, l’hébergement des populations déplacées
  • Moyens matériels et organisation opérationnelle de la commune pendant l’événement
  • Mesures permettant un retour à la normale une fois la crise terminée.

Pour mener à bien ce diagnostic des risques – dans le détail des rues et des quartiers – et l’inventaire des moyens de secours et des personnes ressources, la commune fait appel à tous les Boulazacois qu’ils aient ou non une qualification particulière, pour constituer une réserve communale de sécurité civile.

Composée de citoyens volontaires et bénévoles désireux de s’investir au service de leur commune, cette réserve sera notamment constituée par des relais de quartier (RDQ) qui en cas de crise assureront le relais entre le Poste de commandement communal (PCC) et la population.

Les missions des relais de quartier

  • Informer et alerter les habitants du secteur qui leur est attribué
  • Vérifier et relever le nombre de personnes présentes dans chaque habitation
  • Rassurer la population en cas de panique
  • Repérer et noter les maisons vides ou ne répondant pas aux sollicitations et coller un avis visible émanant du Poste de commandement communal (PCC)
  • Rapporter au plus vite le compte-rendu au PCC
  • Rester disponible pour de nouvelles instructions

Relais de quartier : engagez-vous !

La commune déléguée de Boulazac fait appel à tous les habitants volontaires qui souhaitent participer à la réserve communale de sécurité civile.

Leur mission principale est en effet d’informer et d’alerter les habitants du secteur qui leur est attribué (37 secteurs ont été délimités à Boulazac). Il s’agira pour eux de vérifier et relever le nombre de personnes présentes dans chaque habitation. Pour être optimale, l’efficacité de ce plan de sauvegarde nécessite que chaque secteur soit couvert par plusieurs relais de quartier afin de palier absences, indisponibilités, etc.

Si vous êtes intéressés, contactez le 05 53 35 59 51 / secretariat.dgs@ville-boulazac.fr

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×