Jumelage

Terre d’ouverture par excellence, la ville de Boulazac Isle Manoire n’est pas uniquement tournée vers elle-même. Cette dernière est jumelée avec la ville de Bibbiena, en Italie.

Depuis 2016, la ville de Boulazac Isle Manoire, avec l’appui du comité Dordogne – Palestine, construit un projet de jumelage avec le camp de réfugiés de Birzeït, en Palestine.

Jumelage Boulazac-Bibbiena

C’est à l’occasion de l’inauguration de l’Agora, en 1987, qu’est née l’idée de constituer un Comité de Jumelage entre les villes de Boulazac et de Bibbiena, en Toscane (Italie).

L’association est officiellement créée en 1989. Elle a pour objet de favoriser entre les deux villes, les échanges scolaires, universitaires, économiques, culturels, sociaux, sportifs et autres et d’organiser des rencontres, visites, séjours des délégations de chaque ville et toutes activités s’y rapportant.

Le Comité a également pour vocation de concourir à la mise en cohérence et au développement des différentes actions de relations internationales initiées à Boulazac. L’association a pour souci d’ouvrir ses activités à la participation de toutes les forces associatives, culturelles, sportives, éducatives et individuelles boulazacoises.

Jumelage avec le camp palestinien de Birzeït

La ville de Boulazac Isle Manoire mène un projet de jumelage, épaulée par Dordogne-Palestine, avec le camp de Birzeït où vivent environ 1 500 réfugiés palestinien, situé à 20 km au nord de Ramallah, dans les territoires occupés de Cisjordanie. Ce projet fait suite à plusieurs démarches initiées par la commune historique de Boulazac, dont la participation au réseau des villes Marwan Barghouti (leader et parlementaire palestinien, emprisonné depuis 2002).

En octobre 2017, à l’occasion des 30 ans de l’Agora et de l’inauguration du village cirque, une délégation composée de Nasser Sharaïaa, président du comité populaire du camp de Birzeït, et Qasam, jeune habitante du camp impliquée dans la vie locale, ont assisté aux festivités. Ce séjour a permis d’organiser une rencontre avec le conseil municipal, et au cours de réunions de travail, de jeter les bases de ce projet de jumelage.

Au-delà de l’aspect profondément politique, l’un des objectifs du jumelage pourrait être tout simplement mettre en place des échanges, permettre notamment aux jeunes de Birzeït de voir une autre réalité en venant à Boulazac Isle Manoire, et vice versa aux habitants de cette dernière d’aller voir « ce que cela signifie de vivre dans un camp ». Nasser Sharaïaa a pointé également le besoin sur place de structures dédiées à la petite enfance.

Rappelons que cette démarche s’inscrit dans la ligne de plusieurs actions et initiatives menées par la commune historique de Boulazac :

  • Attribution en 2013 du statut de citoyen d’honneur à Marwan Barghouti
  • Plantation d’un cèdre pour la paix en faveur du peuple et des prisonniers palestiniens en 2014
  • Participation au réseau des villes Marwan Barghouti.
  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×