Inauguration et portes ouvertes les 3 et 4 juillet 2021

Les enfants s’approprient leur classe

Les visites ont débuté dès le samedi matin et se sont poursuivies le dimanche

Le terrain, les fouilles archéologiques, la grue, les échafaudages, puis ces gros cubes colorés aux allures d’immenses Légos qui petit à petit ont dessiné la structure… Au total, il aura fallu cinq années pour que le projet sorte de terre. Cinq années qui ont su attiser la curiosité des habitants. Alors ce week-end, ils sont venus nombreux découvrir la nouvelle école Yves Péron à l’occasion de son inauguration et de ses journées portes ouvertes. Plus de sept cents personnes ont en effet fait le déplacement. « J’ai presque accompagné ce projet dans chacune de ses étapes, mais de l’extérieur », sourit cette riveraine, voisine du groupe scolaire, « maintenant je suis impatiente de voir l’intérieur ». Les parents des futurs élèves de l’école sont tout aussi pressés de pénétrer dans la bâtisse. « Ma fille va faire sa rentrée ici, il me tarde de voir les locaux dans lesquels elle va passer ses journées », confie le papa de la petite Lorie. Guidées par les élus municipaux, les familles font leurs premiers pas dans l’école : ses quinze classes, ses salles de motricité, ses dortoirs, son gymnase, sa cantine et son self-service, ses deux cours, ses performances énergétiques… « C’est beau ! », souffle la petite Léa qui, installée à un bureau n’a pas attendu la rentrée de septembre pour s’approprier sa future classe. « C’est vraiment très bien pensé, moderne, lumineux, spacieux et à la fois très cosy », se réjouit ce couple de parents. Les visites s’enchaînent et les avis sont unanimes. Dans les deux cours de l’école, les enfants profitent des nombreuses animations proposées par les services municipaux et l’association des parents d’élèves : manège, jeux anciens, ateliers créatifs, musicaux, chorale, initiations sportives… Puis vient l’heure du goûter. En cuisine les agents du service de la restauration scolaire ont concocté de quoi ravir petits et grands. Gâteaux et jus de fruits font saliver, mais c’est le self-service qui fait trépigner d’impatience les gamins. « Porter un plateau, c’est un première pour lui, c’est un bel entraînement avant septembre ! », lâche la maman de Léo qui lui se concentre pour ne rien renverser. Une dernière sucrerie, un petit tour de manège et puis s’en va. « Nous avons vraiment passé une belle journée », confie cet habitant de Boulazac, « l’école est superbe, c’était vraiment très chouette de pouvoir la visiter ». Les parents sont eux rassurés d’avoir pu anticiper la rentrée de leurs bambins qui eux n’ont qu’une hâte : reprendre le chemin des cours dans leur nouvelle école. Mais d’ici là, ce sont des vacances bien méritées qui les attendent !

La chorale de notre musicienne Marie-Emilie a fait la joie des petits et grands

 

Dans la cour, les enfants prennent d’assaut les jeux

 

Des ateliers “petit architecte” pour découvrir l’école

 

Un premier entraînement pour porter le plateau au self service de la cantine

Dans la matinée de ce samedi 3 juillet, les officiels se sont retrouvés sur le parvis de l’école pour découper le traditionnel ruban tricolore inaugural. Le maire de la commune, Jacques Auzou, a ensuite rappelé la genèse de ce beau projet : la démographie croissante dans ce nouveau quartier, les nombreux logements en cours de construction et une école vieillissante ne répondant plus aux besoins de ses usagers. « Ce projet né en 2017 voit sa concrétisation aujourd’hui. L’ancienne école Yves Péron avait été inaugurée en 1977. Quarante-quatre ans plus tard, c’est un tout nouvel équipement scolaire qui voit le jour dans le quartier Lucien Dutard ».

Découpe du traditionnel ruban tricolore inaugural par les enfants

 

Le maire Jacques Auzou entouré des officiels pour les discours inauguraux

 

Les équipes éducatives et les élus venus assister à l’inauguration de l’école Yves Péron

 

L’architecte Bernard Chinours est revenu en détail sur l’ensemble des spécificités de la construction, tout particulièrement les matériaux choisis, et les performances thermiques et phoniques de l’école. De son côté, la Sénatrice de la Dordogne, Marie-Claude Varaillas, a tenu à marquer la symbolique d’une telle inauguration : « L’école et la culture sont certainement les institutions les plus importantes de la République. Sans elles, les valeurs fondatrices de notre pays, la liberté, l’égalité la fraternité mais aussi la laïcité et l’égalité des chances ne seraient qu’utopie. La première marche de l’égalité républicaine c’est l’entrée dans la scolarité et cette marche elle doit être à la même hauteur pour tous ». L’élue a ensuite rendu un hommage appuyé aux deux Résistants qui ont donné leur nom au quartier et à l’école : Lucien Dutard et Yves Péron. Martin Lesage, secrétaire générale de la Préfecture lui emboîte le pas : « Ecole et Résistance sont les deux côtés d’une même pièce, car résister c’est apprendre et comprendre. Ici les jeunes vont apprendre à avoir un esprit critique et comprendre le monde pour devenir de vrais citoyens »

Dans ce quartier Lucien Dutard, on peut aller à la crèche, à l’école, pratiquer le sport de son choix, fréquenter le centre de loisirs, y habiter, et même y jouir d’une retraite paisible, et tout cela proche des services et des commerces. C’est cette démarche qui a guidé la municipalité dans la création de ce nouveau quartier où le terme vivre ensemble prend tout son sens.

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×